Comment faire un démarrage direct des moteurs asynchrones triphasés à cage


Principe de moteur asynchrone triphasé

 
Le moteur asynchrone ou moteur à induction est un transformateur à champ tournant :

-        le stator en est  le primaire, il est alimenté par le réseau d’énergie ;

-        le rotor en court-circuit et libre de tourner constitue le secondaire.


Fonctionnement  de moteur asynchrone triphasé


Fonctionnement  des courants triphasés alimentant le stator donnent naissance à champ tournant qui induit des courants dans les conducteurs du rotor. L’action du champ sur les courants rotoriques génère des forces électromagnétiques qui font tourner  le rotor.


Le plus important poste de distributions


 Les  postes de livraison sont conçus en fonction de la puissance, du type de comptage et du type d’alimentation. Ils peuvent être installés :

 - A l’extérieur sur poteau ou en abri (maçonné ou préfabriqué)
-  A l'intérieur dans des locaux spécialisés ou des immeubles.

Poste sur poteau

Les 3 objectifs de moteur à cage


 1- Caractéristiques du moteur utilisé : 
     Tétrapolaire : 220V, 50Hz.
    Valeur nominales :  IN = 13A ; PuN= 3000W ; nN= 1400 tr/min ; φ= 0.8

 2- But des essais : Mesurer et calculer les différents paramètres de fonctionnement. Nous avons effectué un essai à vide. Des essais pour différentes charges et un essai dit en court-circuit avec le rotor bloqué. Dans ce dernier cas le moteur se trouve dans les mêmes conditions qu’en démarrage direct : stator relié au réseaux et rotor à l’arre : les grandeurs mesurées et calculées auront donc  les mêmes  valeurs : démarrage=courant-circuit à l’arre.

REMARQUE : Les essais effectués au-delà  de la charge nominale ont été conduits très rapidement. Ils permettent de compléter nos informations mais il n’est absolument pas questions de les répéter en travaux pratiques scolaires.

3- Mesures effectuées :  Nous mesurons le courant, la tension, la puissance absorbée ( par la méthode des deux wattmètres) et le glissement.
La charge du moteur est constituée par une génératrice tarée, à excitation indépendante, débitant dans un rhéostat. Le rendement de la génératrice étant connu, nous pouvons trouver la puissance qu’elle absorbé : cette dernière est la puissance utile du moteur.



Populaire Posts

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Contactez-moi pour sujets à écrire

Name

Email *

Message *